Biographie

Kriss Ernst est né en Belgique en 1978, vit et travaille à Paris

kriss ErnstD’abord Directeur Artistique, en graphisme et multimédia, il fait ses premiers pas dans l’univers de la musique assistée par ordinateur pour répondre aux besoins d’interactivité sonore lié aux applications Flash, au début des années 2000. La plupart des logiciels musicaux étant difficilement accessible il se tourne vers une gamme moins onéreuse et tournée vers le grand public (ce qui à ce moment là restait tout de même un abus de langage), Acid, SoundForge et Fruity Loops Studio, pour composer des musiques ludiques, pour les différentes applications Flash que son équipe développait.

Cette découverte de l’environnement musical numérique l’amène progressivement à coupler sa pratique de la guitare, déjà branchée à plusieurs chaines d’effets afin d’explorer ses différentes possibilités sonores, à la MAO. Les multiples approches qu’il expérimente lui permettent d’approfondir, rapidement, ses connaissances logicielles et techniques, et de faire le parallèle entre sa pratique de la peinture et de la sculpture. Le son comme matière à sculpter et modeler devient son leitmotiv. Désireux d’étendre encore plus ses possibilités de création, il fait l’acquisition d’un clavier maître qui s’avérera être un fabuleux émulateur et catalyseur de créativité. Le changement de mode de composition, plus naturel et spontanée, lui permet une nouvelle approche des ses instruments virtuels, et fait qu’à cette époque il composera en moyenne un titre par jour.

Naturellement curieux des formes musicales audacieuses et expérimentales, il se plonge dans l’étude des leurs avatars électroniques et industriels. L’enregistrement de bruits du quotidien devenu invisible à notre oreille, se dévoile être une mine de ressources dans la quelle il lui suffit de puiser, et de transformer au gré de son imagination.

« Le son est partout, il nous suffit de lui prêter attention afin de se servir ».

Un simple bruit de marteau est pour lui un vaste champ des possibles, qui peut devenir une percussion qui elle-même, dans ses modulations, donnera naissance à une nouvelle création, qui pourra à son tour être un nouveau médium. Il profitera de cette période d’effervescente créativité pour explorer les champs de l’aléatoire, trouvant différentes méthodes à sa génération.

« J’aime partir d’un son acoustique et le transformer à ma guise en fonction de mes besoins, chercher ce qu’éveil en moi cette onde ou le résultat d’application d’effet ».

En 2007, sa découverte des travaux de recherches en psychoacoustique de Jean-Claude Risset, le conforte dans son intuition d’un impact du son sur les êtres vivants, et lui donne envie de prendre cette voix et de l’appliquer à ses œuvres. Cette même année il prend la décision de quitter son poste de directeur artistique, et de s’installer à Paris, pour se consacrer entièrement à sa passion, la musique. Depuis il s’est formé en ingénierie sonore (enregistrement, mixage et production) en collaborant avec divers artistes et musiciens.

Courant 2008 il est invité comme sound designer pour un morceau expérimental du duo de violonistes Kristian Schott et Anna Lipka, avec qui il collabore de nouveau sur l’habillage sonore d’une représentation de danse butoh de la Compagnie de l’Homme qui Marche, avec Sophie Hutin. Il est ensuite sollicité pour créer la musique du défilé automne/hiver de la marque Aigle, avec le concours de son ami et musicien Jean-Baptiste Flori. Il possède à sona ctif plusieurs collaborations et créations sonores pour des structures associatives et petites entreprises. En parallèle il continue ses travaux personnels tout en s’intéressant aux dernières avancées en matière de technologie musicale.

Par : Flora Germain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :